2 eme annee bac sciences experimentales › Semestre 1 › Option biof › Ajouter le 9 mars 2024

Mathématiques 2ème BAC PC SVT BIOF Résumé Exercices devoirs et examen blanc S1







 

Objets similaires

Contenues similaires est vide ici.

 

0 comments

  1. Soyez le premier à ajouter un commentaire.
 

Commentaires Récents
  1. Soyez le premier à ajouter un commentaire.
 

Biographie de mathématiciens

Ada Lovelace

1815-1852

Ada Lovelace

Dans cet ère technologique, quand l’ordinateur nous guide dans notre vie quotidienne, la profession de programmeur informatique est devenu populaire en conséquence. Une personne curieuse pourrait poser la question: qui à été le premier programmeur informatique?
Le consensus veut que le mathématicien anglais Augusta Ada King Noel, comtesse de Lovelace-plus connue sous le nom d'Ada Lovelace-détient cet honneur.
Tout à commencez lorsque Lovelace avait dix-sept ans et que la scientifique Mary Somerville l’a présentée au mathématicien Charles Babbage. Babbage lui à montré son invention récemment développée , la machine à différence, considérée comme la premier calculatrice mécanique au monde. Babbage à également conçu le moteur analytique, qui avait été conçu pour faire beaucoup que de simples soustractions; malheureusement, il n’a jamais été construit. Babbage, qui avait vingt-quatre ans de plus qu'elle, été enchantée par l’intérêt de Lovelace pour mathématique et les sciences. Ils ont commencé une correspondance de vingt ans. Lovelace est restée enthousiaste pour les mathématiques tout au long de sa vie. Par exemple, à vingt-cinq ans, elle a contacté le célèbre mathématicien britannique et premier professeur de mathématiques à l'université de Londres, Augustus De Morgan, et lui a demandé de lui donner des cours de mathématiques. À un moment donné, De Morgan à écrit à la mère de Lovelace, indiquant que Ada Lovelace avait un talent extraordinaire en mathématiques, ce qui l’aurait rendue assez célèbre si elle était un homme.
En 1843, Lovelace a produit ce que nous considérons aujourd’hui comme la première incursion dans la programmation informatique. L’histoire commence en 1841, lorsque Babbage a été invité à donner une conférence à l’université de Turin pour décrire son Moteur Analytique. Luigi Menabrea, un mathématicien qui allait devenir Première ministre d’Italy, a pis des notes sur la conférence et les transcrites en français. En 1843, L’ami de Babbage Charles Wheatstone, a demander à Lovelace de traduire les notes françaises en anglais car elle parlait couramment le français. Elle a non seulement traduit le travail, mais a également ajouté ses propres notes sur la conférence. Un de ces addition était sa description d’un algorithme pour le Moteur Analytique qui pourrait calculer les nombres de Bernoulli (une suite de nombres rationnels se rencontrer fréquemment dans la théorie des nombres). Ce faisant, elle est devenue la première personne à écrire un algorithme permettant à une machine de produire plus qu’un simple calcul. Lovelace a gagné l’honneur du premier codeuse de l’histoire des mathématiques avec son achèvement.
Maintenant que nous connaissons ses réussites mathématiques, examinons la vie de Augusta Ada King Noel, comtesse de Lovelace. Elle est née le 10 décembre 1815, à Londres, en Angleterre, de ses parents, Lady Byron (Anne Isabella Noel Byron) et du célèbre britannique poète Lord Byron (George Gordon Byron).Malheureusement, un mois après la naissance d’Ada, Lord Byron s'est séparé de sa femme, plusieurs mois plus tard, il quitta l'Angleterre pour toujours. Byron est mort en 1824 à Missolonghi, en Greece. Lovelace a eu une début de vie inhabituelle. Sa mère était vraiment en colère contre le départ de son mari, alors Ada a grandi sans même avoir vu une photo de son père. Cela ne s’est produit qu’à l’âge de vingt ans. Lovelace a été en grand partie élevée par sa grand-mère maternelle, Judith Milbanke, et elle a souffert d’un certain nombre maladies infantiles. Par exemple, en1829, elle a passé près d'un an au lis, souffrant d’une paralysie issue d’un combat contre la rougeole. Lovelace s'intéressait non seulement aux mathématiques mais aussi à tout ce qui était mécanique et scientifiques. Par exemple elle était fascinée par la notion de voler, ce qui l’a incitée à écrire un livre intitulé Flyology, même si elle n'était encore qu’une adolescente. son travail en Flyology a illustré sa compréhension de ce qui serait nécessaire pour que les humains volent comme les oiseaux. Considérant par exemple, la taille des ailes que les humains pourraient avoir besoin d’utiliser pour voler. Motivée par son intérêt pour la science, Lovelace a recherché plusieurs des meilleurs scientifiques en Angleterre. Parmi ceux-ci, il y avait Michael Faraday, qui a fait des progrès majeurs dans l’électromagnétisme.
En 1834, Lovelace commença à assister régulièrement aux événements, où elle charmait les gens par son intelligence et son talent de danseuse. Le 8 juillet 1835, elle épousa William, le 8 Baron King; en tant que Lady King, Lovelace est entrée dans un environment plutôt riche. Au cours des quatre années suivantes, elle a donné naissance à trois enfants, Byron, Anne Isabela et Ralph Gordon. Puisqu’elle était une descendante du Byron Lovelace, en 1838, son mari est devenu le comte de Lovelace, et elle est devenue la comtesse de Lovelace. Sa mère a continué de garder le contact avec la famille; elle a engagé des tuteurs pour soutenir les trois enfants et elle s’est assuré que sa fille reste moralement correcte.
Le 27 novembre 1852, à l’âge de trente-six ans, Lady Ada Lovelace est décédée d’un cancer de l'utérus. Au cours de sa maladie mortelle, elle a été réconfortée et soignée par sa mère, Annabella. L'une des nombreuses personnes célèbres que Lovelace a rencontrées au cours de sa vie était le célèbre auteur Charles Dickens. En août 1852, Dickens visite son amie clouée au lit et, à sa demande, lui lut une scène bien connue de son roman de 1848, "Dombey and son », dans laquelle un garçon de six ans meurt. Comme elle a souhaitait, Lady Ada Lovelace a été enterrée à côté de son père, Lord Byron, à l’intérieure de l’église Saint-Marie-Madeleine à Hucknall, en Angleterre.
Tout au long du XXe siècle, Lovelace est resté dans les mémoires à travers des livres (The Difference Engine, de William Gibson et Bruce Sterling), des pièces (Childe Byron, de Romulus Linney), et des films (Conceiving Ada, réalisé par Lynn Hershman Leeson). Cependant, il convient de noter que la renommée de Lovelace a été mise en avant en 1953, quand ses notes ont été republiées dans le livre «Faster Than Thought: A Symposium on Digittal Computing Machines» par «B. V. Bowden». Aujourd’hui, au Royaume-Uni, le deuxième mardi d’octobre est désigné comme le jour de Lady Ada Lovelace. Tout récemment, en 1980 le ministère de la Défense des États-Unis a honoré Lady Lovelace en nommant un language de programmation nouvellement développé avec son prénom, «Ada.» Son héritage se perpétue en tant que premier codeuse, pas nécessairement la première femme codeuse, mais en fait la première personne à être un codeuse.

Partager la publication sur Facebook